Connect with us

Evènements

La Sarre : une tradition industrielle

Durant deux mois, le Journal des Français à l’étranger vous propose un grand dossier sur les nombreux aspects des échanges frontaliers. Aujourd’hui, voyage en Sarre, une destination allemande au cœur de la Grande Région, prisée par les travailleurs frontaliers lorrains.

Publié

on

La-Sarre-une-tradition-industrielle

• Capitale : Sarrebruck

• Population : 990.509 hab.

Le plus petit Land (État fédéré outre-Rhin) allemand, frontalier avec celui de Rhénanie-Palatinat, le Grand-Duché de Luxembourg et la Région française du Grand Est a connu une histoire mouvementée depuis le début de XXe siècle, alternant les gouvernances française et allemande après la Première Guerre mondiale, avant de devenir le Land que nous connaissons aujourd’hui après les Accords de Luxembourg en octobre 1956.

Du charbon à l’automobile

Autrefois producteur important de charbon et d’acier, la Sarre a été impactée dans les années 1960 par les crises qui ont affecté ces secteurs. La reconversion de son économie a été soutenue par l’essor de nouvelles entreprises dans l’industrie automobile, la construction mécanique et les aciers haut de gamme. Une manière pour la Sarred’entretenir le lien avec sa tradition industrielle. Mais ces productions ont une vocation exportatrice marquée, ce qui est aussi une ligne de fragilité au regard des aléas du commerce mondial, avec dans ce cas d’inévitables répercussions sur l’emploi, comme ce fut le cas au moment de la crise financière de 2008.

Pour autant, la diversification de l’économie sarroise est aussi étayée par un enseignement supérieur qui lui offre des compétences avérées en matière de recherche et d’innovation, leviers de croissance et de compétitivité.

Autre caractéristique sarroise, et plus largement allemande, la formation professionnelle en apprentissage est particulièrement valorisée. Dès le baccalauréat les jeunes apprentis peuvent accéder à des formations dans plus de trois cents métiers industriels, commerciaux ou de services. Généralement, ce « système dual », qui conjugue théorie et pratique, se décline sur une base de trois jours par semaine dans l’entreprise formatrice et un ou deux jours en école professionnelle. Ces mises en situation précoces permettent l’émergence de talents, ou tout au moins de profils professionnels bien formés. Au niveau des centres d’apprentissage, les formations peuvent quant à elles être régulièrement mises à jour ou créées en fonction des besoins des marchés, de leur potentiel de développement.

Les secteurs en vogue

De nombreux secteurs bénéficient de cette expertise en termes de formation initiale ou supérieure. C’est le cas de l’informatique qui profite notamment du haut niveau de recherche de l’Université de la Sarre (à Sarrebruck) dans les disciplines corrélées à ce domaine (informatique économique, juridique, la bio-informatique, linguistique informatique…). Les secteurs de la santé et de la technologie médicale sont également en vogue et pourvoyeurs d’emplois (notamment en ce qui concerne les soins aux personnes âgées). La Sarre se distingue aussi dans les activités à la pointe de la technologie comme les nanotechnologies, la biotechnologie, les sciences des matériaux ou encore la mécatronique (discipline qui associe mécanique, électronique, automatique et informatique en temps réel)…

Où trouver un emploi ?

Eures, le réseau européen de l’emploi, diffuse une liste de professions et domaines professionnels où les postes offerts en Sarre sont plus nombreux que les candidatures. Votre prochain poste s’y trouve peut-être…

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire